Sony A7S II : Prise en main

Très satisfait par la première édition, me voici donc très fraichement équipé du Sony A7S II pour réaliser mes vidéos! Vous avez été nombreux à me demander si oui ou non il fallait l’acheter, et s’il était vraiment amélioré par rapport à son prédécesseur. Voici donc un récapitulatif de ma prise en main du nouveau boitier de Sony.

Prise en main

La première chose qui m’a frappé lorsque je l’ai sorti de son carton est bien évidemment la différence de volume avec le Sony A7S. Je trouvai ce dernier un poil trop petit pour tenir dans une main. Le Sony A7S II quant à lui est doté d’une poignée retravaillée, plus épaisse et dotée d’une molette de réglage à l’avant. Il tient mieux en main bien que je ne retrouve toujours pas le confort de mon Canon 5D Mark II.

Au niveau des commandes, on remarque vite l’ajout de 2 boutons personnalisables sur le dessus du boitier. Étant un grand utilisateur de ces deux fonctions, j’y ai réglé la loupe de mise au point et le réglage manuel de la focale du steadyshot. Mais les inconditionnels du bouton rec sous le doigt pourrons l’y configurer.
La molette supplémentaire à la poignée permet de régler la vitesse.

Sony A7S II

Le stabilisateur sur 5 axes fonctionnes très bien mais nécessite un réglage manuel de la focale si vous utilisez une bague d’adaptation pour objectifs EF. Du moins je rencontre ce problème avec la Metabones MK IV. C’est pour cette raison que j’ai configuré un bouton de raccourci afin d’y avoir accès rapidement.
J’ai beaucoup lu une erreur grossière sur certains forums spécialisés : NON le stabilisateur embarqué du Sony A7S II ne vient pas remplacer un Glidecam ou un Ronin! Il est uniquement là pour remplacer la stabilisation des objectifs qui n’en bénéficient pas. Il se désactive d’ailleurs automatiquement si le caillou posé sur le boitier est stabilisé.
Par contre l’association du Glidecam et du stabilisateur sur 5 axes est une merveille. Étant vraiment spécialisé dans le maniement du Glidecam, je ne pouvais pas espérer mieux!

Puisqu’on en parle ici, sachez qu’il existe une bague d’adaptation pour objectifs EF peu onéreuse et tout aussi fonctionnelle que la Metabones MK IV. Il s’agit de la Commlite vendue seulement 90€ sur Amazon.

 

Fonctionnalités

Le Sony A7S II est donc capable de filmer jusqu’à 120 fps en 1080p à un débit de 100 mbps. Le débit parait raisonnable lu ainsi, mais lorsqu’on redescend à 24 images par seconde on obtient un débit de 20 mbps ce qui est certes suffisant pour publier sur YouTube ou Vimeo mais ne permet pas beaucoup de souplesse lorsqu’on travaille dessus.
De plus il ne filme à 120 fps qu’avec un recadrage capteur de 2,2x. Ce qui demande un certain temps d’adaptation quand on n’y est pas habitué, mais étant donné que c’était le même topo sur le Sony A7S ça n’a rien changé me concernant!

 

L’enregistrement en 4K 100mbps me semble très correct. À vrai dire c’est l’option du boitier que j’ai la moins exploité pour le moment faute d’occasion. J’éditerais cet article lorsque j’aurai eu l’occasion de mieux me pencher dessus.

La sensibilité à la lumière du capteur reste inchangée, mais on ressent pourtant une belle différence avec l’A7S. Le bruit lorsqu’on monte en ISO tape moins dans l’oeil. Je soupçonne un changement dans la façon de traiter les images, mais je n’ai rien trouvé concernant le sujet. Quoi qu’il advienne on peut monter jusqu’à 50 000 iso (en vidéo) sans rencontrer trop de problèmes.

Concernant le SLOG3, je reste mitigé le concernant. Je me suis très vite senti à l’aise avec le SLOG2 mais j’ai beaucoup plus de mal à maitriser le SLOG3 que je trouve beaucoup trop plat. Ceci dit je n’ai jamais été un étalonneur avisé, et je ne suis pas certain que les retouches de base (Lut Utility + Correction de couleurs) suffisent pour un tel profil!

Sony A7S II

 

Photographie

Car oui, le Sony A7S II prend aussi des photos bien qu’il soit sans aucun doute orienté vidéo. Le nouveau format raw non compressé en 14 bits semble être un beau format que je n’ai pu que très peu testé, Adobe Lightroom étant encore capricieux avec ce format.

Sony A7S II

Malgré tout je trouve pour ma part que les 12MP suffisent pour un usage simple. Personnellement je m’en sers pour publier sur Facebook et Instagram avec des retouches de base, choses pour lesquelles il convient parfaitement! Ceux qui recherchent un appareil photo ultra performant préférons se tourner vers l’A7R II (ou rester chez Canon/Nikon).

 

Défauts

Un élément m’horripile tant dans le Sony A7S II que dans la première version : Étant configuré en NTSC, l’appareil m’affiche à chaque allumage un message me le signalant. Ça fait perdre du temps et ça a tendance à me donner envie de le cogner très fort lorsque je rate une prise de vue à cause de ça.

Moins gênant, mais surtout difficilement améliorable tant le boitier propose de fonctionnalités : je trouve le menu de Sony vraiment trop étoffé et pas particulièrement bien organisé. Il est parfois très compliqué de retrouver certains réglages de base tels que l’APSC ON/OFF ou les profils de couleur.

Il est impossible de filmer en APS-C et en 4K en même temps. Le capteur ne comptant que 12 mpx il est en effet impossible de cropper dessus en enregistrant en 3840 x 2160.

Sony A7S II

Je ne comprend pas pourquoi la possibilité de filmer en 1080p 100 mbps n’a pas été débloquée. Le boitier en ayant les capacités, ça me semblait être une évidence. Serait-ce une bride pour ne pas concurrencer les caméras haut de gamme de la marque?

Les batteries restent les mêmes que le Sony A7S, mais pourtant le Sony A7S II est beaucoup plus energivore. Là où je pouvais tenir deux tournages avec une batterie, je tiens désormais un tournage avec deux batteries. Je pense que c’est un point à prendre en compte lors de l’achat, deux batteries supplémentaires me semblant être une bonne option.

Un point qu’il me semble très important à signaler ici est que certains utilisateurs rapportent un problème de black spot lorsqu’ils filment le soleil. J’ai moi-même testé et mon boitier n’en souffrant pas, je suppose donc qu’il s’agit d’un problème de conception.

Enfin, même si je trouve pour ma part que c’est totalement accessoire sur les caméras, l’écran n’est pas tactile. Certains pourront le prendre comme un défaut alors je prend le temps de le rappeler.

 

Faut-il l’acheter?

Il n’est certes pas parfait, mais aucun boitier ne le sera jamais. Je pense pour ma part que le Sony A7S II est la plus belle sortie depuis le Canon 5D mark II qui avait su, à l’époque, banaliser l’enregistrement en 1080p.
Cependant il devient inquiétant de voir Sony sortir un nouvel appareil révolutionnaire tous les 3 mois, brisant réellement le marché de l’occasion. Les plus prudents préfèrerons attendre le prochain boitier mais ceux qui sauteront le pas ne le regretteront vraiment pas! Il me semble désormais incroyable de voir certaines personnes s’accrocher désespérément à des boitiers Canon dont les capacités en vidéo semblent dater de l’âge de pierre face aux nouveaux boitiers de chez Sony.

Si vous avez des questions quelles qu’elles soient, n’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe Facebook dédié aux utilisateurs du Sony A7S II :
https://www.facebook.com/groups/A7SII/

 

Sony A7S II