#AStreetDog’sLife : Ne vous faites pas avoir par cette vidéo!

Ceux qui me suivent le savent : habituellement je suis le premier à être écœuré par certaines pratiques humaines, et je n’en rate pas une pour les dénoncer. Mais lorsqu’une vidéo souligne les méfaits de l’Homme, je ne peu m’empêcher (comme pour toute autre vidéo) d’y passer du temps pour l’analyser afin de comprendre comment elle a été réalisée.

 

 

#AStreetDog’sLife a été publiée le 30 Avril 2015 par une ONG aux bonnes intensions. Son but étant de dévoiler au grand jour la maltraitance que subissent les animaux errants dans les pays sous-développés. Nous y découvrons donc un chien équipé d’une caméra autours du cou, en train de vadrouiller dans une ville dégoulinante de saleté. Et au fur et à mesure de son trajet nous nous retrouvons spectateurs de scènes de tortures plus misérables les unes que les autres, jusqu’à en arriver à la mort. De quoi se mettre à haïr l’humanité toute une vie,  si ce n’était pas déjà fait.

Mais là où les choses se corsent, c’est quand on se penche plus attentivement sur la réalisation. Ce qui m’a heurté dès le départ, ce sont les bruitages ajoutés au montage. Les klaxons, les gémissements du chiens, le bruit de l’eau, de la ville… TOUS les sons ont été placés sur une timeline afin de créer une ambiance. Pourquoi me diriez-vous? La réponse se dévoile petit à petit en parcourant la vidéo.

Prenons un exemple concret avec la 50ème seconde : Un homme qui semble être bien attentionné, donne tout à coup une claque au pauvre animal. Sauf qu’en repassant la scène image par image il est facile de se rendre compte que JAMAIS la main de cette personne ne rentre en contact avec le chien. Le bruitage se chargeant très bien de nous le faire croire.
Le palme revient au passage à 1mn33 : Deux enfants placent visiblement des pétards sur le dos du chien et les allument sans vergogne. Sauf que… Nous pouvons voir que malgré le bruitage, le gamin détient encore les pétards dans sa main…

 

 

Et parce que ce n’était pas assez (et encore j’en passe), comment ne pas revenir sur la scène finale? Avec une image non color gradée (les couleurs ne sont pas retouchées) bien différente du reste de la vidéo, le bruitage du klaxon d’un semi remorque pour une petite camionnette… Attendez… Vous y croyez toujours? NON je vous rassure, ce chien n’est pas passé sous un pare choc!

 

 

Bref, cette vidéo est une très belle démonstration pour prouver qu’avec un peu de patience et d’expérience il est très facile de faire mentir une vidéo. Celle-ci est réalisée avec de bonnes intensions, mais n’oubliez pas que d’autres organismes (comme la télévision) excellent en la matière et pas forcément pour notre bien. Il reste malgré tout regrettable d’en arriver à mentir pour faire passer un message… D’autant plus que de telles vidéos développent la haine de l’Homme envers l’Homme, chose dont nous nous passerions volontiers en cette sombre période.

Source : Mr Mondialisation.