Blackmagic URSA Mini : Slow Motion / 4,6K / Compatible Anamorphique

S’il y a bien un constructeur qui a frappé un grand coup lors de la NAB, il s’agit bien de Blackmagic. La jeune marque, qui est sortie de l’ombre cette année en proposant des caméras de qualité à des prix abordables, se démarque à nouveau cette année en annonçant sa nouvelle Blackmagic URSA Mini.

Avec un boitier en aluminium dans le style de la Sony FS7 et un  puissant capteur Super 35mm 4,6K elle a tout pour attirer l’attention des réalisateurs.

Est-ce la véritable successeur de la Blackmagic Cinema Camera que nous attendions? Je le pense!
Il est vraiment appréciable que la taille et le poids de l’URSA aient été revus à la baisse, la rendant plus maniable. La prise en main semble aussi avoir été revue, mais pour le savoir nous devrons attendre les premiers tests.

Mais ce qui est vraiment nouveau, c’est le nombre d’images par seconde qu’elle est capable d’avaler : 60fps en 4,6K (4608×2592) et jusqu’à 160 fps en 1080p (avec cependant un crop de 1:1 sur le capteur).
Elle sera capable de filmer en RAW à un niveau de compression assez impressionnant de 4:1.

La Blackmagic URSA mini sera disponible en 4 versions et deux montures : EF & PL. La version PL n’étant vendue que 500$ de plus que la version EF.

Au niveau de l’affichage, c’est un écran 1080p OLED tactile (à l’habitude de la marque) qui sera équipé sur la caméra. C’est une agréable surprise puisque de tels écrans se vendent généralement aux alentours de 1200$ seuls.

La cerise sur la gateau, bien qu’accessible à peu de vidéastes, reste le mode anamorphique 4:3. Si bon nombre d’entre-nous n’avons pas les moyens de filmer en anamorphique, Blackmagic s’ouvre ainsi au cinéma, et c’est une bonne chose!

Et pour terminer sur une touche toujours positive : le prix de la version 4K EF est de 2935€ et celui de la version 4,6K EF est de 5399€.

Plus d’informations sont accessibles sur le site de Blackmagic.

Blackmagic URSA Mini

Blackmagic URSA Specifications
Blackmagic URSA Mini + DaVinci Resolve